Samar.jpeg

Bio express

Âge : 55 ans

Emploi : Professeur d'arabe

Ville : Jérusalem 

Dénomination : Catholique latin

Samar

"La plupart des enfants n'ont aujourd'hui aucun lien avec l'Église"

Diriez-vous que vous êtes impliquée dans l'église ?

 

J'ai toujours fait partie de l'église. J'ai participé à la plupart des programmes pour les jeunes, j'ai été responsable des camps d'été... J'ai même créé mes propres camps d'été pour la jeunesse chrétienne de Ramallah, jusqu'à ce que je déménage à Jérusalem… où je continue à mener ces activités au nom de l'Église.

 

Pourquoi est-il important de s'engager dans l'Église ?

 

Il est très important de faire partie de l'Église, afin que d’être des modèles pour les générations à venir, ainsi qu’être en mesure de les orienter sur le bon chemin. Et de les rendre plus proches de Dieu, de Jésus et de Marie. Je pense que ceux actifs dans l'Église peuvent mieux guider les générations futures.

 

L'Église vous donne-t-elle une place, en tant que femme et en tant que laïque ?

 

Honnêtement, je n'en suis pas sûre, car à travers mes relations à Jérusalem, je ne me sens tellement acceptée par l'Église. J'ai l'impression qu'à l'époque, c'était quelque chose de mieux géré, comme si l'Église soutenait davantage les femmes. Aujourd'hui, je ne ressens pas vraiment le même soutien.

 

Qu'est-ce qui vous dérange dans l'Église aujourd'hui ?

 

Ce qui me dérange, c'est qu'il n'y a pas d'activités éducatives sur la religion. Toutes sont centrées sur des aspects non religieux. Lorsque nous élevons nos enfants, nous devons leur apprendre à rester connectés avec Dieu et l'Église… Malheureusement, la plupart des enfants et des adolescents d'aujourd'hui n'ont aucun lien avec l'Église, et rien ne les rapproche de celle-ci.

J'aimerais donc vraiment voir des activités pour les enfants, les adolescents et les parents organisées par l'Église, qui la réuniraient avec son peuple.

 

Quels leviers l'Eglise pourrait-elle utiliser pour initier un changement ?

 

La période de l’été. Il faudrait organiser plusieurs camps d'été pour des enfants de tout âge dans chaque ville. Non seulement cela aiderait les parents, mais cela permettrait aussi d’enseigner l'Église aux enfants et d’améliorer leurs connaissances et leurs croyances. Et s’ils passent un bon moment, ils voudront revenir, ils en parleront, peut-être feront-ils venir leurs amis... Cela fera connaître l'Église à d'autres.

 

Quel est votre rêve pour cette Église ?

 

Qu'elle continue à grandir et à marcher sur le bon chemin ; qu'elle attire davantage de personnes ; qu'elle aide ceux dans le besoin ; qu'elle préserve les traditions ; et qu'elle continue à être un foyer pour tous ceux qui en ont besoin.

Propos recueillis par George Musara