Réflexions pour la première activité
Emmaus_Color_Fond Jaune_edited.jpg

Une Église synodale, en annonçant l'Évangile, " marche ensemble " : comment ce " marcher ensemble " se réalise-t-il aujourd'hui dans notre Église particulière ? Quelles étapes l'Esprit nous invite-t-il à franchir pour grandir dans notre "marche ensemble" ?

 

" Le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la fidélité, la douceur, la maîtrise de soi " (Gal. 5:22-23) . . .

 

La base de la participation à tout processus synodal est une "passion partagée pour la mission commune d'évangélisation et non la représentation d'intérêts conflictuels". (2) Il est cependant absolument important de reconnaître que "l'écoute est la première étape, mais elle exige d'avoir un esprit et un cœur ouverts, sans préjugés".

lisez en lisant la prière du synode.

Allez à Emmaüs (ou un autre lieu saint, peut-être plus accessible). Plusieurs lieux portent le nom d'Emmaüs : Emmaüs-Nicopolis, Emmaüs-Qubeibeh ; certains qu'Emmaüs était situé là où se trouve aujourd'hui Abu Gosh. Dans ces trois lieux, l'Église dispose d'un sanctuaire où les fidèles peuvent se rassembler.

 

À l'arrivée sur le site, le groupe doit prendre le temps de choisir la Liturgie de la Parole, en lisant lentement et de manière méditative le passage qui parle de Jésus rejoignant les deux disciples (Luc 24, 13-33).

 

À la fin de la liturgie, les personnes présentes peuvent être réparties en petits groupes de 10 ou 12 personnes, qui choisissent un responsable et désignent une personne chargée de prendre des notes sur ce qui a été dit. Les notes sont remises à l'animateur qui les incluent dans son rapport.

 

Les disciples, de retour de Jérusalem, reconnaissant que Jésus a marché à leurs côtés et a rompu le pain avec eux.

 

  1. À quoi pensez-vous lorsque nous disons "marcher ensemble" ici en Terre Sainte ?  Et comment cela se passe-t-il dans notre Église aujourd'hui ?

  2. Dans notre Église locale, qui sont ceux qui "marchent ensemble" ? Lorsque nous disons "notre Église", qui en fait partie ? personnes ou quels groupes sont-elles laissées en marge, spécifiquement ou de fait ? Qui l'Eglise doit-elle écouter aujourd'hui ? (5) Qui est présent parmi nous ? (Regardez autour de vous et reconnaissez la présence de tout le monde. Tenez compte de la diversité des personnes présentes - femmes/hommes, jeunes/vieux, professionnels, clergé, religieux/laïcs, rituels, etc.)

Qui est absent ? (Tenez compte de ceux qui ne sont PAS là, qui ne vont pas à l'église. Réfléchissez aux raisons possibles de leur absence et à ce que l'Église perd par leur non-participation).

Qui parle ?  (Identifiez ceux qui restent silencieux et demandez-vous pourquoi ? Sont-ils timides, effrayés ou pensent-ils qu'ils ne sont pas entendus lorsqu'ils parlent) ?

 

Les disciples d'Emmaüs retournèrent à Jérusalem et rapportèrent aux apôtres tout ce qu'ils avaient vu, entendu et fait.  Ils ont assumé la responsabilité de communiquer la bonne nouvelle aux autres. Comment encouragez-vous les ministères laïcs et le prix de responsabilité par les fidèles ici en Terre Sainte ?  sont les responsabilités qui vous sont attribuées dans votre église locale ?

 

A la fin de la discussion et du partage, il est recommandé d'afficher l'Eucharistie du jour, d'écouter la Parole et de participer aux Sacrements.