249573455_102825558868502_5885171786484046626_n.jpg

Comment commencer le chemin synodal ?

Quelques idées

Nous avons été appelés par notre Saint Père, le pape François, à nous rassembler et à marcher ensemble ! Il s'agit d'une invitation à se rassembler, à contacter en particulier aux paroisses, aux écoles, aux hôpitaux, aux maisons de retraite, aux orphelins et aux handicapés, ainsi qu'aux autres institutions catholiques. Dans chacune de ces structures où les fidèles se rassemblent, un animateur local sera nommé et sera chargé d'enregistrer le processus.  Les dossiers seront collectés dans la deuxième quinzaine de mars 2022.

 

Nous vous proposons quelques propositions pour faciliter le démarrage du processus synodal.  Il n'est pas obligatoire de suivre ces propositions : nous avons été invités à rêver et à réfléchir de manière créative à ce qu'il est de faire pour réaliser l'glise que nous voulons être. Par conséquent, chaque structure catholique peut inventer sa propre façon de procéder.  Les curés sont des acteurs essentiels dans ce processus car ils sont les médiateurs entre les évêques et le peuple.

 

Ces propositions sont des exercices d'écoute - écoute mutuelle, écoute de la Parole de Dieu, écoute de l'Esprit Saint.  En marchant, nous voulons aiguiser nos sens : la vue, l'ouïe, la sensation, le toucher et l'odorat. Faisons appel à nos sens pour écouter à nouveau la Parole de Dieu et nous ressourcer à la table du Corps et du Sang du Christ. Nous redevenons le Corps, le Corps du Ressuscité qui vient à notre rencontre sur la route.

 

Les activités

 

Nous proposons trois activités. Ils devraient être mis en œuvre entre novembre 2021 et la fin mars 2022. Il s'agit d'une période d'environ 22 semaines, il devrait donc y avoir une activité toutes les six semaines.  Chaque activité de chaque structure devrait commencer par une explication de ce qu'est le Synode, de ce qu'il essaie d'accomplir et des phases doivent participera.

Chaque activité doit inclure la prière du Synode  

Activité 1 : ensemble de marcheurs

 

Allez à Emmaüs (ou un autre lieu saint, peut-être plus accessible). Plusieurs lieux portent le nom d'Emmaüs : Emmaüs-Nicopolis, Emmaüs-Qubeibeh ; certains qu'Emmaüs était situé là où se trouve aujourd'hui Abu Gosh. Dans ces trois lieux, l'Église dispose d'un sanctuaire où les fidèles peuvent se rassembler.

 

À l'arrivée sur le site, le groupe doit prendre le temps de choisir la Liturgie de la Parole, en lisant lentement et de manière méditative le passage qui parle de Jésus rejoignant les deux disciples (Luc 24, 13-33).

 

À la fin de la liturgie, les personnes présentes peuvent être réparties en petits groupes de 10 ou 12 personnes, qui choisissent un responsable et désignent une personne chargée de prendre des notes sur ce qui a été dit. Les notes sont remises à l'animateur qui les incluent dans son rapport.

 

A la fin de la discussion et du partage, il est recommandé d'afficher l'Eucharistie du jour, d'écouter la Parole et de participer aux Sacrements.

 

Activité 2 : sortir

 

Visitez une institution catholique (une autre paroisse - même une paroisse de langue et de rite différents), ou un monastère.  Un endroit que beaucoup n'ont peut-être pas encore visité. Avons-nous visité l'église syrienne catholique de Jérusalem ? Avons-nous visité l'église de Notre Dame Femme de Valeur à Tel Aviv ? Avons-nous rencontré les moines et les nonnes du monastère d'Abu Gosh ? Nous devons sortir pour voir s'il y a là une oasis inconnue de l'Église.

 

Activité 3 : ensemble en mission

 

Visitez une institution catholique qui offre une opportunité de service. Par exemple, visitez un hôpital, une école, un orphelinat, une maison pour personnes âgées ou handicapées, un centre pour migrants ou demandeurs d'asile. Planifiez une activité qui sera d'une aide pratique pour l'institution.

 

À votre arrivée, prenez le temps d'une simple Liturgie de la Parole : lisez tranquillement et méditez le passage sur la première communauté chrétienne (Actes 4, 32-35) qui a vécu la communion, la solidarité partage des pauvres.

 

Invitez un membre de l'institution à parler de son institution et de sa mission : comment elle a été fondée, son histoire et a mission aujourd'hui.  En accord avec le personnel de l'institution, ancien des groupes pour apporter une aide pratique dans ce qui est nécessaire, comme le nettoyage, le déplacement de meubles, d'objets, etc., ou l'accompagnement des résidents, des enfants, des personnes âgées, des migrants, des handicapés, etc.

 

À la fin de l'activité, forment des groupes de dix à douze personnes pour réfléchir à cette expérience.  Chaque groupe doit avoir un animateur et une personne chargée de prendre des notes sur la discussion afin que le fruit du processus puisse être enregistré.