Des visages et des mots

L'Église de Terre Sainte s'incarne et se conjugue au pluriel. Plongez dans sa diversité.

 

Dans ce processus synodal, nous sommes invités à nous écouter plus attentivement les uns les autres, à être sensibles aux douleurs et aux joies de chacun. Dans les portraits qui suivent, différentes personnes expriment leurs pensées et leurs sentiments sur l'Église, osent critiquer mais aussi rêver. Les opinions exprimées sont individuelles et ne sont pas nécessairement celles de ceux qui facilitent ces interviews et leur publication. Écoutons et grandissons dans notre perception de ce qu'est l'Église et de ce qu'elle est appelée à devenir en ce moment et en ce lieu.

"La plupart des enfants n'ont aujourd'hui aucun lien avec l'Église"

"La religion devient moins importante que la technologie dans nos vie”

"J'ai toujours rêvé que notre Eglise soit la maison de tous les chrétiens"

“Il est temps que l’Eglise écoute sérieusement les besoins de ses membres”

“Ce n’est pas l’aube qui fait le prêtre, mais le prêtre qui fait l’aube”

"Les problèmes du quotidien éloignent les gens de l'Église"

"Parfois, nous avons l'impression que c’est nous les invités ici"

"L'Église devrait élever ses enfants en les connectant à leur terre"

“Les gens aiment critiquer, mais personne ne se remet en question”

"Nous sommes tous Catholiques, mais ici il y a une différence"

"Le sentiment de faire partie de quelque chose dépend de chacun"

" Je me sens membre de cette Eglise. Mais je ne pense pas que les autres me voient comme tel "

"De plus en plus de chemins mènent vers l'Eglise aujourd'hui"

"Je rêve que l'Eglise soit enfin unie"

"Avec ma chorale, j'essaie que chacun se sente comme une partie de l'Église"

"J'essaye d'être sur le rivage : ni trop proche de l'Eglise, ni trop loin de ceux qui sont à la marge"

"L'Eglise doit se faire pauvre et renouer avec ses racines"

"Je suis rentré de France car mon Église et ma terre sont ici"

"La jeunesse est le présent de cette terre. Pas son futur"